Si vous aimez voyager, vous connaissez surement déjà les grands aéroports du Québec, basés respectivement à Montréal et à Québec.

Ceci dit, il y a d’autres aéroports, au Québec et même s’ils sont plus petits, vous pourriez un jour faire appel à leurs services.

Voici la liste, à jour, des aéroports situés, au Québec:

  1. Aéroport d’Alma
  2. Aéroport d’hydravions de Gatineau
  3. Aéroport de Bagotville BFC
  4. Aéroport de Baie-Comeau Pointe Lebel
  5. Aéroport de Bromont
  6. Aéroport de Charlevoix
  7. Aéroport de Drummondville
  8. Aéroport de Gaspé
  9. Aéroport de Lachute
  10. Aéroport de Sept-Îles
  11. Aéroport de St-Frédéric
  12. Aéroport de Trois-Rivières
  13. Aéroport de Ville St-Georges
  14. Aéroport des Îles-de-la-Madeleine
  15. Aéroport du Lac Mégantic
  16. Aéroport exécutif de Gatineau-Ottawa
  17. Aéroport international Jean-Lesage (YQB)
  18. Aéroport international Montréal Pierre-Elliott Trudeau (YUL)
  19. Aéroport international Montréal-Mirabel
  20. Aéroport Lac-à-la-Tortue
  21. Aéroport Les Cèdres/Montréal
  22. Aéroport Montreal St-Hubert Longueuil
  23. Aéroport Sherbrooke
  24. Aéroport Sorel – St. Robert

Wikipedia répertorie encore plus d’aéroports mais certains sont vraiment très petits.

On sait que les gros aéroports ont de beaux sites web mais pour la balance des aéroports québécois, ça varie de rien du tout à un peu plus que le strict minimum, quand ce n’est pas carrément « mentionné » par la ville ou l’office de tourisme local.

Autrement dit, ça manque cruellement de présence, dans le web, ne serait-ce que pour la mise-en-marché auprès de clients qui, trop souvent, ne savent même pas que ce « petit » aéroport existe.

Mais bon, on peut imaginer que ces administrations aéroportuaires se reconnaissent et ont entrepris de corriger la situation. Ça ajouterait du sérieux à leur opération en plus de permettre à un plus large public de connaître leurs services.

Mirabel

On trouve encore l’aéroport de Mirabel dans la liste des aéroports du Québec mais avec tous les délais et problèmes que les passagers rencontrent à Dorval (Montréal-Trudeau), ça fait encore mal de constater que l’administration aéroportuaire de Montréal ait choisi de fermer ce spectaculaire aéroport plutôt que de s’investir à le faire fonctionner, convenablement.

Est-ce que des fonctionnaires de Dorval protégeaient leur emploi en coupant les jambes de Mirabel? Difficile à dire mais on peut se le demander puisque Mirabel aurait été un concurrent redoutable pour Dorval, en prenant pour acquis que les deux auraient desservi le même bassin de passagers.

Mais bon, c’est derrière nous et il faut espérer que cette gigantesque infrastructure aéroportuaire ne tombera pas en ruine. Il y a tellement de pays qui n’ont même pas de belle installation d’aéroport comme Mirabel et au Québec, on lui lève le nez et ADMTL refuse de s’en occuper convenablement, pour des histoires d’argent, apparemment.

Qui sait? Le futur nous réserve peut-être de belles surprises pour le développement cohérent et convaincant des infrastructures aéroportuaires, en province.